Manufacturiers de cosmétiques : le manque d’information sur les «parfums», comme la moutarde, nous monte au nez!

Vos ingrédients « secrets » peuvent être dangereux pour notre santé et pour l’environnement.


Photo credit: Maria Morri via Flickr.

Un rapport, publié par la Fondation David Suzuki, constate que la majorité des sociétés qui vendent des cosmétiques et des produits de soins personnels au Canada ne révéleront pas la liste complète des ingrédients chimiques utilisés pour parfumer leurs produits.

Une faille dans le Règlement sur les cosmétiques du Canada permet aux manufacturiers d’indiquer par le terme générique « parfum », tout ingrédient ajouté « pour produire ou masquer une certaine odeur ».

On compte autant que trois mille ingrédients chimiques dans la composition des parfums; parmi ces ingrédients, on retrouve des phtalates, dont certains sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. Un seul produit peut cumuler des douzaines ou même des centaines d’ingrédients chimiques de parfumerie. Un grand nombre de ces ingrédients non identifiés sont des produits irritants et ils peuvent déclencher des allergies, des migraines ou des symptômes d’asthme. Les muscs synthétiques sont particulièrement inquiétants : Environnement Canada classe certains d’entre eux dans la catégorie toxique.

Plusieurs sociétés fabriquant et vendant des cosmétiques refusent de divulguer leurs ingrédients, invoquant le secret commercial, le « droit de propriété intellectuelle ». Nous croyons que c’est inacceptable. Qu’en est-il du droit des consommateurs de connaître ce qu’ils mettent sur leur corps?

Nous, les consommateurs soussignés, demandons que, de façon volontaire, les manufacturiers de cosmétiques vendus au Canada :

  1. appuient les révisions au Règlement sur les cosmétiques du Canada afin de rendre effectives les dispositions sur l’étiquetage des ingrédients tels que les parfums.
  2. donnent l’exemple en divulguant les listes complètes des ingrédients identifiés comme parfum dans leurs produits;
  3. garantissent que les produits marqués « non parfumé » ou « sans parfum » soient vraiment libres de tout composé chimique de parfum.

Si, comme nous, vous jugez que cette situation est inacceptable, signez cette pétition en ligne exigeant que les manufacturiers de cosmétiques divulguent la composition de leurs ingrédients « secrets ». Plus de 4898messages ont été envoyés

To prevent automated spam submissions leave this field empty.
Informations
Pour en apprendre davantage sur la manière dont la Fondation David Suzuki collecte, conserve et utilise vos informations personnelles, veuillez lire notre politique de confidentialité.